Astronomy Picture of the Day

mercredi 28 novembre 2012

Pourquoi j'aime... (séquence nostalgie...)

Ceux qui me connaissent bien doivent sans doute parfois se demander ce que vient faire Mylène Farmer parmi mes coups de coeurs musicaux. J'espère vous donner la réponse ici. Et j'espère aussi que vous passerez un aussi bon moment que moi en visionnant ces clips que je n'avais pas regardé depuis très longtemps.
Un top 10 :)

1) S'il occupe la place n°1 c'est parce que la fin m'avait marquée quand j'avais douze ans, et qu'elle continue à me faire courir des frissons dans le dos.



2) Pour celle-ci, quand j'avais douze ans ou dans ces eaux-là, je ne saisissais pas les implications pornographiques de la chanson que je trouve maintenant délectables (peut-être la première chanson sur la sodomie, et tout en subtilité), n'empêche que ça a été tourné dans la forêt de Rambouillet, ville qui m'a vue grandir, et que c'est un putain de bon clip, je suis toujours aussi fan quinze ans ou dans ces eaux-là à peu près.




3) Ce n'est pas un clip, mais l'une des plus belles performances live que j'ai jamais vu (et oui, j'assume :) même s'il n'y a qu'une seule personne qui peut vraiment comprendre... (et merci éternellement Scott de m'avoir offert ce DVD)



4) Celui-là, hautement symbolique, me parle énormément. Parce que j'ai souvent l'impression d'être accompagnée par une armée de fantômes... (les personnages qui la suivent sont tous issus de clips précédents...)
"Et je divague... J'ai peur du vide. Je tourne des pages, mais des pages vides..."



 5) Il ne faut pas s'étonner que j'aie un côté "si seulement la lumière pouvait être plus sombre", j'écoutais ça je n'étais même pas encore adolescente.



6) Suite à cela je ne résiste pas à l'envie vous offrir l'intro de ce concert que j'ai passé une partie de mon adolescence à regretter (puisque que je n'avais que deux ans à l'époque !). Sur des paroles de l'un de mes poètes favoris, Baudelaire.
"Souviens-toi le gouffre a toujours soif la clepsydre se vide..."




7) Là-dessus je voudrais bien avoir votre avis. Je trouve la vidéo mal faite, kitch, voire grotesque, et en même temps... Horriblement dérangeante. Il faut dire que cette chanson date de 1987 (l'année de ma naissance d'ailleurs) et que.. Comment dire ça. C'est idiot, mais cette chanson a été ma première confrontation à la mort, car la chanteuse y parle de sa soeur, et quitte à être sentimentale, ça reste aujourd'hui la pire chose que je puisse envisager, et pendant des années, j'ai été juste incapable d'écouter cette chanson.



8) Allez, on part sur quelque chose de plus positif. Sur le même DVD que Scott a eu l'idée géniale de m'offrir. La voix d'Abraham... Eh oui, ça me fait toujours pleurer.



 9) ça se passe de commentaires.



10) Bonus track.

"Souffrez qu'une autre en moi se glisse..."





11) Bonus track II (parce que les paroles sont trop cools :)





12) Bonus track III, encore un indémodable pour moi. Le mot de la fin.



Sachez juste que le fait d'être aussi triste ne m'empêche pas d'être heureuse.

jeudi 8 novembre 2012

About endings II

J'ai bien sûr oublié ceci. Le livre V de Kaamelott m'a réellement bouleversée. ça m'a donné beaucoup d'idées, et induit une vraie réflexion sur ma propre créativité. Je suis juste fan. Cette musique... Cette tragédie au sens grec du terme, portée à l'écran au 20ème siècle... Franchement, des tragédies comme celles-là, on en compte peu dans notre culture. Là pour le coup, j'avoue qu'il vaut mieux avoir vu tout le le livre V, qui consiste principalement en un voyage initiatique incroyablement poétique.



vendredi 2 novembre 2012

"To sit for one year to wait for the light"

Expression entendue dans une interview de Mathieu Ricard
ça me semble une bonne idée. Pas vous ?